Transhumanistes mais humaniste quand même ?

Ah! enfin une idée de billet! Il s'agit d'un reportage cette fois :

Depuis l'antiquité le mythe de l'immortalité existe avec les élixirs de vies et les fontaines de jouvences. Au XIIIème le philosophe Condorcet pensait que la médecine pourrait rendre les humains éternels. Darwin a dit que l'espèce humaine telle que nous la connaissons n'est pas dans sa version finale et va continuer à évoluer ("it became increasingly plausible to view the current version of humanity not as the endpoint of evolution but rather as a possibly quite early phase." [1]).

En 1957 Julian Huxley invente le mot transhumaniste à partir de trans (transition) et humaniste (représente le genre humain tel que nous le connaissons, ou dans sa version posthumaine).

Génétique, Machines : l'Humains+ ?

Avec les avancées actuelle le génome humain a été séquencé à 90% ([2]). On sais aussi que la femme de Sergey Brin, un des co-fondateur de Google, a crée 23 and Me une entreprise qui propose de décoder votre ADN pour 399$ pour connaitre les risques d'être atteint par un cancer. Les avancées dans les nanotechnologies permettront peut-être un jours de remplacer des organes avec des robots aussi gros qu'une cellule.

Le phénomène transhumaniste :

Le transhumanisme n'est pas une simple fiction, c'est un mouvement culturel. Il existes des associations transhumanites, un magasine (H+ Magazine) et une déclaration dont le premier article est :
"L’avenir de l’humanité va être radicalement transformé par la technologie. Nous envisageons la possibilité que l’être humain puisse subir des modifications, tel que son rajeunissement, l’accroissement de son intelligence par des moyens biologiques ou artificiels, la capacité de moduler son propre état psychologique, l’abolition de la souffrance et l’exploration de l’univers."
Plus généralement, ce mouvement pense que l'être humain est comparable à une machine.

Les conséquences :

L'homme sera bientôt capable d'améliorer sa capacité mentale, physique et intellectuelle et de choisir l'identité de ses descendants. Finalement on peu opposer le mouvement transhumaniste au mouvement humaniste qui lui cherche une évolution mentale par l'éducation. Peut-on penser qu'il sagit d'un mouvement de déshumanisation de l'homme ? Le transhumanisme n'annonce-t-il pas une dépendance aux machines ? ou au contraire, ne cherchent-t-il pas à remplacer la machine par l'homme ? Ce mouvement peut-il dériver vers une société à la Gattaca où les classes sociales dépendent des gènes ?

Rassurez-vous, c'est pas pour demain ! Déjà que le tour de France pourrait s'appeler le tour des pharmacies Françaises, alors avec des cyclistes qui font du body art ça risque d'être crade !

Merci à Big Brother pour ses précieuses informations !

Je suggère aussi

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot kuob ? :