Archives 2009

Astuces Open Office Writer 3 : Champs

Contrairement aux apparences Open Office n'est pas un simple traitement de texte. Certain endroit n'ont jamais été visités, certains disent même que des menu inexplorés sont en fait de véritables eldorado de fonctionnalités poussées. Cet article est le premier d'une série de quelques uns visant à vous donner des pistes pour en comprendre l'utilisation.

Dans cet article (tuto) nous allons explorer le menu mystérieux qui répond au nom presque administratif de Champs. Nous allons ainsi essayer de le découvrir et de le comprendre ensemble (j'ai découvert énormément de fonctions en rédigeant cet article).

menu champ

Lire la suite de Astuces Open Office Writer 3 : Champs

ippi : Les avantages de la voip et la simplicité du téléphone fixe.

ippi

Qui n'a jamais rêve d'associer une ligne téléphonique à son messenger ? Grâce au protocole open source SIP, ippi vous propose de parler à vos correspondants aussi simplement que si vous le faisiez avec Skype (ou un client SIP). Le plus de ippi comparé à Skype est la possibilité d'obtenir gratuitement un numéro de téléphone fixe en France ou en Belgique.

Il y a donc plusieurs utilisations possibles : vous êtes souvent à l'étranger, dans ce cas vos correspondants français métropolitains ou belges pourront vous appeler au prix d'un appel national. Soit vous voulez bénéficier de tarifs avantageux vers l'international ou décrocher depuis votre ordinateur.

Mais ippi a penser à tout, il est compatible avec n'importe quel combiné de téléphone SIP et il y a possibilité d'acheter la ippi box pour environ 60€.

Un autre service proposé est le ippi Mobile, il est utile si vous voulez appeler à l'étranger (dans plus de 40 pays) avec des tarifs préférentiels. Ainsi, vous appelez votre propre numéro ippi depuis votre mobile, le service reconnait votre mobile, et vous êtes invité à taper le numéro (à l'étranger) à appeler. Vous payez donc une communication vers un fixe (sauf si vous avez l'illimité) en plus d'un prix ippi pour appeler l'étranger.

Il y a toutefois une règle à respecter pour que le service reste gratuit : recevoir au minimum une heure de communication par mois sur votre numéro ippi.

Édito du 12 décembre 2009

Je me suis rendu compte l'autre fois qu'Internet n'était pas si impersonnel que ça. Je parle souvent avec des gens qui n'aime pas ce moyen de communication et qui se réfèrent plus aux critiques que l'on peut entendre aux JT qu'à leur propre expérience.

Je crois qu'un blog peut être comparé à un Tamagotchi. Ainsi, il vit, il meure et il se nourrit. Mais la simple définition du Tamagotchi montre les limites de cette comparaisons : "animal de compagnie virtuel". Un blog n'est pas plus virtuel qu'un journal papier. Il a ses lecteurs et ses rédacteurs qui eux sont bien réels (et actuels).

Il est difficile de créer un journal papier car c'est couteux (surtout si on veut être disponible dans les kiosques). Mais je me rend compte que c'est aussi difficile de faire un blog. On pourrait croire le contraire : l'hébergement peut être gratuit, il n'y a pas de limite de publications, le personnel n'a pas besoin d'être aussi nombreux. Mais il y a de la concurrence et les financements ne sont pas faciles à trouver.

Avant je n'aimais pas les blogs, j'étais persuadé que tout le monde passait son temps à raconter sa vie et que c'était un média unidirectionnel, les seules personnes qui visitait était des connaissances. Seulement j'ai découvert que les blogs pouvaient être un façon de converser avec les autres. Le dialogue peut être simplement avec des commentaires ou d'une manière plus poussée par articles interposés. Mais les plus intéressantes sont les rencontres hors du web (IRL). Ainsi, il m'est déjà arrivé de téléphoner à un internaute ou encore de rencontrer des bloggeurs dans des fêtes. Ce qui est intéressent, ce n'est pas de rencontrer des bloggeurs simplement parce qu'ils le sont, pour parler blog, mais quand la conversation dérive et qu'on apprend des choses.

Le dernier conseil que j'ai donné en terme de blogging est : "il faut essayer de sortir du web".

La seule chose que je reproche aux blogs est le manque de créativité (ça ne représente que quelques articles de quelques blogs, mais c'est un détail important). Ce manque de créativité peut être dû aux articles sponsorisés, dans ce cas la créativité est freinée par les principaux intéressés par l'article. La créativité est donc freinée par un manque d'impartialité. Et l'autre est le fonctionnement même des moteurs de recherches et la façon d'utiliser les blogs : plus on publie, mieux on est classé. Donc ce qui freine dans ce cas là c'est la création de contenu le plus rapidement possible. Le blogger doit sans cesse trouver du contenu et s'il n'a pas d'idée, il serra contraint d'aller glaner de l'information chez ses confrères ou de surfer sur un buzz déjà en place.

J'ai d'ailleurs vite changé de stratégies, mes articles qui n'ont fait que reprendre de l'info ou surfer sur un buzz n'ont finalement pas été consultés, en revanche, la création de contenu m'a rapporté beaucoup de visites, mes articles on été cités. Sur internet le tri se fait de lui-même.

Concours : un nom de domaine à gagner !

pluxml
L'Équipe de pluxml vous propose de gagner un nom de domaine pendant un ans et votre nom dans dans le à propos de pluxml en créant le plus beau thème, le plus artistique et le plus... plume !
Ça se passe ici!

Téléphones mobiles : UMTS vs GSM quelle est la norme la plus dangereuse ?

Il y a quelques mois je publiais un article sur les téléphones portable (mon étude, mon point de vue), dans un commentaire Philipe m'expliquait qu'il avait lui-aussi mené sa propre étude (avec plus de matériel). Suite à plusieurs échanges de mails, il nous présente aujourd'hui ses dernières découvertes.

Il a comparé, pour les deux normes (GSM et UMTS), un indice en DAS (Débit d'absorption spécifique) et la puissance en W. Ces chiffres sont issus de la documentation de sécurité fournie avec la clef 3G orange.
Je vous montre le tableau récapitulatif :

Norme (fréquence)

Puissance (indice)

(g de tissu)

DAS

GSM 900

2 W

10g

0,603 W/kg

GSM 1800

1 W

10g

0,883 W/kg

W2100

250 mW

10g

1,360 W/kg

Les conclusions que nous pouvons en tirer sont que l'UMTS émet un signal moins puissant mais la fréquence plus élevée rend l'absorption plus grande. Nos tissus absorbent beaucoup plus entre le 900 et le 2100 (et de manière exponentielle). Ce qui nous amène à se poser des sérieuses questions quand au wifi (2,45 Ghz, contre 2,1 Ghz pour l'UMTS).

Voir le document PDF.
Les recommandations de l'ICNIRP prédisent exactement l'inverse, mais ici les chiffres parlent d'eux même. Je suis activement les recherche en ce moment. Je vous tiens au courant dès que j'en sais plus.
Un grand merci à Philippe.

Edit : Il semblerait que l'UMTS régule mieux la puissance (jusqu'à -26 dB contre -6 pour le GSM) de ce fait, je pense que la technologie idéale serrait un UMTS en 900mhz on aurait ainsi les avantages des deux technologie : une absorption par l'organisme plus faible (basses fréquences) et une régulation de puissance plus performante. Cette nombre s'appelle l'UMTS900, certains terminaux le prenne déjà en compte, mais le nombre d'antennes est encore très faible. Notez que les téléphones les moins dangereux son les téléphones éteints, en tout cas pendant les trajets où les téléphones émettent périodiquement et de manière beaucoup plus fréquente qu'en veille dans un lieu fixe (voir cet article au sujet de la fréquence d'émission de téléphones en voiture).