Édito du 12 décembre 2009

Je me suis rendu compte l'autre fois qu'Internet n'était pas si impersonnel que ça. Je parle souvent avec des gens qui n'aime pas ce moyen de communication et qui se réfèrent plus aux critiques que l'on peut entendre aux JT qu'à leur propre expérience.

Je crois qu'un blog peut être comparé à un Tamagotchi. Ainsi, il vit, il meure et il se nourrit. Mais la simple définition du Tamagotchi montre les limites de cette comparaisons : "animal de compagnie virtuel". Un blog n'est pas plus virtuel qu'un journal papier. Il a ses lecteurs et ses rédacteurs qui eux sont bien réels (et actuels).

Il est difficile de créer un journal papier car c'est couteux (surtout si on veut être disponible dans les kiosques). Mais je me rend compte que c'est aussi difficile de faire un blog. On pourrait croire le contraire : l'hébergement peut être gratuit, il n'y a pas de limite de publications, le personnel n'a pas besoin d'être aussi nombreux. Mais il y a de la concurrence et les financements ne sont pas faciles à trouver.

Avant je n'aimais pas les blogs, j'étais persuadé que tout le monde passait son temps à raconter sa vie et que c'était un média unidirectionnel, les seules personnes qui visitait était des connaissances. Seulement j'ai découvert que les blogs pouvaient être un façon de converser avec les autres. Le dialogue peut être simplement avec des commentaires ou d'une manière plus poussée par articles interposés. Mais les plus intéressantes sont les rencontres hors du web (IRL). Ainsi, il m'est déjà arrivé de téléphoner à un internaute ou encore de rencontrer des bloggeurs dans des fêtes. Ce qui est intéressent, ce n'est pas de rencontrer des bloggeurs simplement parce qu'ils le sont, pour parler blog, mais quand la conversation dérive et qu'on apprend des choses.

Le dernier conseil que j'ai donné en terme de blogging est : "il faut essayer de sortir du web".

La seule chose que je reproche aux blogs est le manque de créativité (ça ne représente que quelques articles de quelques blogs, mais c'est un détail important). Ce manque de créativité peut être dû aux articles sponsorisés, dans ce cas la créativité est freinée par les principaux intéressés par l'article. La créativité est donc freinée par un manque d'impartialité. Et l'autre est le fonctionnement même des moteurs de recherches et la façon d'utiliser les blogs : plus on publie, mieux on est classé. Donc ce qui freine dans ce cas là c'est la création de contenu le plus rapidement possible. Le blogger doit sans cesse trouver du contenu et s'il n'a pas d'idée, il serra contraint d'aller glaner de l'information chez ses confrères ou de surfer sur un buzz déjà en place.

J'ai d'ailleurs vite changé de stratégies, mes articles qui n'ont fait que reprendre de l'info ou surfer sur un buzz n'ont finalement pas été consultés, en revanche, la création de contenu m'a rapporté beaucoup de visites, mes articles on été cités. Sur internet le tri se fait de lui-même.

Je suggère aussi

1 commentaire

#1 lundi 21 décembre 2009 @ 22:50 Kaze a dit :

J'aime bien ton édito & ton conseil "sortir du web"
C'est ce que tu m'a conseillé & c'est très bien comme ça :)

Je vais essayer de "créer du contenu" & de ne pas reprendre des infos comme j'ai fait pour mon premier article =)

++

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot jcswpf ? :