Le téléchargement augmente les ventes de disques !

Vous connaissez Smiley ? C'est ce que j'appel : un groupe libre. C'est-à-dire qu'ils se font connaitre par internet en donnant tout simplement leur musiques aux internautes. Je les ai connus sur le site jamendo.com (voir cet article). J'ai donc téléchargé leur premier album l'année dernière, et leur second cette année.

Bon, mais quand même, j'aime bien les CD, c'est jolie et pratique (même s'ils sont emballés dans un blister...) et puis je peux l'écouter dans la voiture. Mais surtout, j'avais envie de leur donner un peu d'argent. Je me rend donc sur smileymusic.fr et là, surprise : le pack de deux album a... 10€ ! Ni une, ni deux, j'imprime le bon de commande et j'envoie le chèque.

Aujourd'hui, en rentrant à la maison, je trouve un petit colis posé sur la table :

Colis SMILEYMUSIC.FR
la photo est floue mais dans l'émotion, j'ai pus trembler un peu...

\o/ J'ouvre le colis. J'avais bien mes deux albums : Attention aux Mélanges et On the Rock. Mais c'n'est pas tout (à dire avec la voix de Frédéric Courant), j'avais aussi un petit mot de Nico, le guitariste, une vingtaine de stickers et... un album On the Rock gratuit.

Petit mot au ministère de la culture : Oui, le téléchargement fait perdre de l'argent au majors, il coule les actionnaires, il détruit l'économie parasite parallèle à la culture (quoi que, même pas sûr) ; mais il crée des vraies liens entre l'artiste et le spectateur, il rend la culture accessible à tous, tout en nous laissant le choix de mieux financer les artistes qui s'autoproduisent, ceux qui ont du sens.

Je suggère aussi

1 commentaire

#1 mercredi 16 décembre 2009 @ 22:07 Emiii a dit :

Tres discutable ;)

Mais bon sa tiens la route

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot fobtt ? :