Non, les réseaux sociaux n'ont pas tué les blogs

La poussière numérique n'existe pas, mais quand on visite un blog qui a pour dernière publication la sortie de Firefox 1.5, il y a comme une odeur de Naphtaline qui se dégage du flux RSS. Bien sûr, certains articles de fond sont indémodables : comparez par exemple (de manière caricaturale) les articles anciens de Framablog à ceux de Tom's Hardware. L'un donnera des articles de fond, alors que le second donnera des articles beaucoup plus temporels, mais nous avons affaire ici à deux styles de médias différents.

Pour moi les réseaux sociaux ont modifié un certain type de blogs, les blogs plus classiques, c'est-à-dire, à mi-chemin entre un blog de fond et un blog temporel. Avant l'arrivée de Twitter (et Facebook) ces blogs mélangeaient les articles de leur composition (articles de fond), et les informations "relayées". Les articles de fond étaient alors noyés au milieu de simples redites, souvent très temporels. Aujourd'hui, il me semble que le nombre de publications a baissé, car ces informations relayées ont un vecteur beaucoup plus adapté : les réseaux sociaux.

Ne pensez pas que je condamne le relayage d'information. D'ailleurs, si vous souhaitez le blâmer, ne le rejetez pas en bloc car par exemple, Framablog relaie parfois de l'information, mais il s'agit d'une part, d'un article de fond, et d'autre part d'une traduction. La nuance est de poids.

Les détracteurs des réseaux sociaux diront qu'ils ont contribué à faire fuir les commentaires, pour moi ils les ont simplement déplacés sur les réseaux sociaux.

Le changement vient aussi des marques (ou de n'importe quel site "officiel"). En arrivant sur les réseaux sociaux, les entreprises ont facilité la propagation de leurs informations sans passer par les blogs, par un simple Partage ou Retweet. Pourquoi répéter le contenu d'un article alors qu'un simple clic permet de le relayer ?

Les réseaux sociaux ont aussi apporté de la diversité aux lecteurs (et donc aux rédacteurs). Suivre un flux RSS, c'est se tenir informé sur un site. Follower quelqu'un sur Twitter, c'est se tenir informer sur tous les sites que lui-même lit. Reste juste à trouver un compte qui a les mêmes gouts que vous...

Ainsi, les réseaux sociaux n'ont pas détruit les blogs, au contraire ils ont permis de moins les surcharger et d'apporter de nouvelles sources d'informations à leurs auteurs. Une autre manière de poser la question : que sont les réseaux sociaux sans les blogs ?

Je suggère aussi

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot kpdcc ? :