Les FAI associatifs - l'autre Internet

Article initialement paru dans la newsletter de l'IUT de Valence.

Internet n’est plus réservé à une minorité d’informaticiens ou d’universitaires chanceux : depuis quelques années, il a pris une place très importante dans la vie de tous. Mais cette montée exponentielle n’est pas sans susciter l’inquiétude des internautes.

L’un des problèmes majeurs posés par Internet est sa neutralité. La simplicité et la spontanéité avec lesquelles nous l’utilisons nous donnent l’impression qu’il s’agit d’un simple fil nous reliant à une infinité de sites. Mais cette vision masque l’essentiel du mécanisme : entre notre ordinateur et un site Internet, il y a notre Fournisseur d’Accès Internet, ou FAI. Il est le principal garant de la bonne transmission des données : il a donc tous les pouvoirs sur celles-ci. Les faits ont montré que la modification des données dans un but commercial peut être rapidement démasquée, mais il s’agit plus d’une question de conscience que d’une question technique.

Il existe cependant quelques fournisseurs associatifs qui défendent la neutralité d’Internet. Ils se présentent comme des alternatives aux grands FAI en instaurant un dialogue et une proximité avec leurs membres. FDN (fdn.fr), pour French Data Network, est le plus vieux FAI français fournissant encore des abonnements. Il est entretenu exclusivement par des bénévoles et par des donations de serveurs. Il est maintenu par 450 adhérents, dont 200 abonnés.

Le prix des abonnements ADSL et fibre optique est plus cher que ceux proposés par les FAI lucratifs, mais il ne faut pas s’arrêter à une comparaison quantitative et technique car les intérêts sont multiples. L’intérêt éthique est la grande transparence imposée par le modèle associatif. Les membres ont donc le droit et la possibilité de connaître ce qui est fait de leurs données. Mais l’intérêt majeur réside dans la possibilité d’aider à la mise en place et à la maintenance de son propre accès Internet : cela peut être l’occasion de se former ou de parfaire ses connaissances en réseau, mais aussi en informatique en général, avec un but réel et palpable.

Les antennes de ces FAI associatifs n’existent pas dans toutes les régions, même si les abonnements peuvent être souscrits dans toute la métropole. Partant de ce constat, et voyant son nombre d’abonnés augmenter, FDN a mis en place la politique de l’essaimage, qui permet à tout le monde de créer son propre FAI en disposant de l’aide financière et technique de FDN. Alors, à vous ?

Je suggère aussi

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot wlyhub ? :