De nouvelles monnaies au sein de l'europe ?

Alors que l'on observe des discussions autour de la création d'une monnaie mondiale. Des initiatives locales en Allemagne et en France ont crée des monnaies urbaines.

Le principe est en circulation depuis 2003 dans une ville de Bavière. Il ressemble beaucoup au Système d'Échange Local, sauf qu'il n'est pas basé sur le travail, mais sur la marchandise. Le concept a été inventé en 1919 en Allemagne sous le nom de Wara. Aujourd'hui cette monnaie a été recrée en Allemagne et s'appelle chiemgauer mais il en existerait plus de 2000 à l'échelle mondiale. À Villeneuve-sur-Lot, en Aquitaine, cette devise se nomme L'Abeille.
Elles ont toutes le même objectif : favoriser le commerce local et empêcher la spéculation. Nous allons voir comment cela fonctionne :

Une monnaie "fondante"...

Ces monnaies sont dites fondantes, car elles sont dévaluées : par exemple le Chiemgauer perd 2% de sa valeur tous les 3 mois et il faut donc payer une taxe pour que le billet retrouve sa valeur originale (avec un système de cases au dos). Ce système est donc prévu pour favoriser l'échange et pénaliser la spéculation (thésaurisation).

Et en pratique ?

Tout d'abord le consommateur doit "acheter" des devises à une association. Le consommateur fait donc un don transparent. C'est-à-dire qu'il achète la devise locale au prix de sa monnaie :
Changer de l'argent en monnaie locale
Ensuite lorsqu'il va acheter, il paye le prix habituel, mais dans la monnaie locale :
Achat en monnaie locale
Le commerçant peut à son tour utiliser cet argent chez un autre ou le changer en devise nationale : 1 devise locale = 0,95€ (le taux est de 95%).
les commerces et la monnaie locale
Le consommateur peut aussi changer ses devises locales en monnaie nationale, au même taux de change que les commerçants.
changer devise en euro
Le consommateur a donc fait un don transparent, car les associations payent les devises locales 97% du prix des devises nationales !
changer euro en devise

Ici les consommateurs consomment localement, en échange, ce sont les commerçants qui font les dons à leur place, la charge de 5% n'est pas trop lourde car les commerçants gagnent des clients. De plus le système incite les commerçants à payer en devise.

Monnaie mondiale ou monnaie locale, la réelle question ne serait-elle pas celle de l'utilisation qui en est faite ?

Source : Drôme Hebdo du Jeudi 27 mai et Wikipédia.

Je suggère aussi

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot dpuuzd ? :